Une prestation commune de SuisseEnergie et du TCS
Last update: 14.12.2018

Information PDF

Véhicules efficients en énergie - économie d'argent

Quelle est la différence entre hybride plug­in et hybride range extender ? Pourquoi la consommation de ma voiture est-elle plus élevée que celle indiquée dans le prospectus ? A quoi sert l'étiquette-énergie ?

Nul besoin d'être ingénieur pour répondre à ces questions, il vous suffit de lire les pages suivantes. Vous en saurez aussi plus sur les derniers chiffres et faits de la politique climatique, sans oublier de précieux conseils pour économiser non seulement du carburant mais aussi de l'argent.

Eco-Drive

Une conduite plus économique, écologique et en toute sécurité avec EcoDrive
EcoDrive, c'est avant tout anticiper et rouler à bas régime. Nous appliquons tous ce principe spontanément à vélo. De hautes vitesses, utilisez l'impulsion, laissez rouler, pompez, pas de surcharge. Cela fonctionne également pour la voiture. Et vous ne serez pas plus lent mais plus en sécurité. Eco-Drive est la technique de conduite la plus sûre et la plus économe en énergie, qui utilise de manière optimale la technologie des moteurs actuels.

Conseils pour économiser le carburant

Vérifier la voiture

1. Vérifier la pression des pneus et l’huile

Avoir les bons pneus et la bonne huile: cela permet d’économiser du carburant, d’accroître la sécurité et de préserver les pneus. La règle d’or en matière de pression: contrôlez une fois par mois et mettez 0,5 bar de plus qu’indiqué.

2. Diminuer le poids

Laissez à la maison ce dont vous n’avez pas absolument besoin: plus la voiture est légère, moins elle consomme de carburant.

3. Enlever les barres de toit

Moins de résistance à l’air rime avec moins de dépenses. Alors, démontez les porte-skis et autres coffres de toit si vous ne les utilisez pas.

Employer la technique

4. Climatisation à partir de 18 °C

Quand la température extérieure est inférieure à 18 °C, la climatisation est inutile. Elle ne fait que consommer du carburant et augmenter les dépenses. Quand il n’y a pas de buée sur les vitres, il vaut donc mieux l’éteindre.

5. Utiliser le tempomat

Rouler avec constance rime avec économies de carburant constantes. Avec le tempomat classique ou adaptatif, c’est très simple. Aussi en localité.

6. Opter pour le système Stop & Start

Utilisez cette technologie avec constance. Couper le moteur en vaut la chandelle à chaque arrêt, même court.

7. Eteindre sièges chauffants et Cie

Tout système électrique consomme du carburant. Pensez-y lorsque vous faites chauffer votre siège ou votre pare-brise ou utilisez d’autres options gourmandes en énergie.

Améliorer sa conduite

8. Ne pas accélérer longtemps, passer le rapport supérieur

Accélérer rapidement, passer rapidement la vitesse supérieure (moteur essence vers 2'000-2'500 tours, diesel vers 1'500 tours) et toujours rouler avec le rapport le plus élevé possible permet de faire des économies de carburant considérables.

9. Rouler en anticipant

Anticipez, rouler de manière constante et respectez les distances suffisantes. Non seulement vous économiserez du carburant, mais en plus vous roulerez de manière plus sûre.

10. Laisser rouler et utiliser le mode roue libre

Bien avant les intersections, les arrêts ou les obstacles, laissez rouler le véhicule sans accélérer, avec la vitesse engagée ou avec la fonction roue libre. Même en descente, enlevez les gaz et profitez de la poussée. Important: arrêtez-vous totalement pour laisser traverser les enfants.

11. En montée, accélérer, passer le rapport supérieur

Vous consommerez jusqu’à 30% de carburant en moins en mettant beaucoup de gaz avec un rapport élevé plutôt qu’avec peu de gaz et un rapport inférieur.

12. A l’arrêt, couper le moteur

Couper le moteur est déjà payant à partir de 5 à 10 secondes d’arrêt. Aussi lorsque vous faites monter quelqu’un en voiture, ouvrez la porte du garage ou attendez au feu rouge.

Eco-Drive permet d’économiser environ CHF 150.- par an (10-12% de consommation de carburant en moins à 6 l/100 km et un prix de l'essence de CHF 1.50) pour un conducteur parcourant 15'000 km par an. Cela concerne également des économies d'usure. Les Eco-conducteurs sont également plus sûrs et plus détendus sur la route. Et la conduite anticipée à basse vitesse permet de réduire significativement le nombre d'accidents de la route.

Qui conduit en montée à pleins gaz avec le 5e rapport au lieu du 3e économisera près de 30 % de carburant. En descente, la consommation est nulle en pratiquant la coupure d'injection, à savoir ne donnez plus de gaz et laissez le véhicule rouler. Engagez toutefois le rapport le plus élevé en actionnant modérément le dispositif de freinage pour maîtriser la vitesse.



Renseignements sur les cours du TCS : TCS Training & Events Tél. : 058 827 15 00, Info.training-events@tcs.ch www.tcs.ch/fr/cours
Informations supplémentaires auprès de : Quality Alliance Eco-Drive Tél. : 043 344 89 89, info@eco-drive.ch

Detaillierte Informationen rund um EcoDrive finden Sie in der Broschüre «EcoDriver wissen wie» resp. auf der Website www.ecodrive.ch.

Frais d’utilisation des voitures

Les frais d’utilisation d’une voiture sont divisés en frais fixes et en frais variables. La consommation de carburant fait partie des frais variables qui dépendent directement des prestations kilométriques.

Avec les bases de calcul du TCS, les frais d'utilisation pour une prestation kilométrique de 15'000 km par an et avec un prix de l'essence à 1.50 francs, sont de l'ordre de :

Valeur de la voiture Fr. 17’000 :  env. 51 ct./km
Valeur de la voiture Fr. 30’000 :  env. 66 ct./km
Valeur de la voiture Fr. 40’000 :  env. 77 ct./km

Amortissement
L’amortissement d’un véhicule dépend du prix catalogue, de l’âge du véhicule, de son kilométrage et de la situation actuelle du marché. Pour le prix du véhicule, il faut tenir compte des promotions et des rabais (p. ex. eurobonus ou prime cash). En conséquence, ce n’est pas le prix catalogue mais le prix effectivement payé qui est calculé. Le TCS calcule avec un taux linéaire d’amortissement de 9% par an en considérant que la durée moyenne d’utilisation est de 8,4 ans en Suisse. Il tient compte en outre d’un taux de dépréciation dépendant du nombre de kilomètres parcourus (voir sous «Frais variables» B1). En utilisant un taux linéaire d’amortissement, l’amortissement sera, au début, d’un montant faible qui sera compensé par un montant plus élevé à la fin de la durée d’utilisation de 8,4 ans. Entre la 4e et 7e année, les 9% correspondent approximativement à la réalité. Ces données se basent sur l’ensemble du marché automobile suisse. Bien entendu, il peut y avoir des divergences d’une marque à une autre et d’un modèle à un autre. Ces écarts sont en fonction de l’offre et de la demande, du changement de modèle, de l’équipement, etc.

Frais de garage
L’automobiliste paie en moyenne par an CHF 1’500.– pour le loyer d’un garage, une place de stationnement ou les frais de parking. Ces données s’appuient sur une enquête du TCS menée en 2005 en tenant compte des ajustements de l’indice suisse des prix à la consommation et du taux hypothécaire des sept dernières années. C’est la raison pour laquelle cette valeur a été utilisée pour le calcul simplifié. On utilisera ses propres données pour un calcul individuel.

Assurance responsabilité civile
L’étendue de la couverture de l’assurance de base automobile est réglée uniformément en Suisse. Comme pour l’impôt de circulation, les primes sont aussi différentes. Il peut y avoir des écarts selon le lieu de domicile, l’âge et la nationalité du détenteur du véhicule, le kilométrage annuel et le nombre de sinistres ayant eu lieu au cours des cinq dernières années. Le TCS calcule avec la valeur moyenne des cinq plus grandes compagnies d’assurances en se fondant sur le véhicule de référence.

Assurance casco
Il faut faire la différence ici entre casco intégrale et casco partielle. Une comparaison objective est difficile en raison de la diversité des contenus de couverture. Au contraire de l’assurance responsabilité juridique, le contenu de la couverture garantie n’est soumis à aucun règlement légal. Le TCS calcule ici aussi avec la valeur moyenne des cinq plus grandes compagnies d’assurances en se fondant sur le véhicule de référence.

Impôt de circulation
En Suisse, l’impôt de circulation varie de canton à canton et est soumis aux directives du canton respectif. En raison des pondérations et de diverses appréciations, il peut parfois y avoir de grandes différences entre les cantons.

Intérêts sur le capital
Le capital investi pour l’achat du véhicule est évalué avec les taux nominaux d’intérêt. Il serait plus juste de calculer les intérêts sur la valeur résiduelle du véhicule. Pour plus de simplicité, le calcul a été effectué avec une valeur moyenne de 0,05% sur toute la durée d’exploitation du véhicule. En raison des fluctuations économiques, cette valeur peut toutefois varier. Mais les répercussions sur les frais totaux d’utilisation sont très faibles.

Entretien du véhicule
L’entretien du véhicule est une composante des frais variables et augmente en fonction des kilomètres. Si l’on s’appuie sur la base de calcul du TCS, les frais d’entretien seraient irréalistes pour ceux qui roulent beaucoup et généreraient des taux trop élevés. C’est pourquoi, selon divers sondages effectués, les frais d’entretien ont été fixés à CHF 150.– par an.

Dépenses accessoires
Outre les frais réguliers, d’autres dépenses sont prises en compte comme les cotisations et les taxes routières. Le TCS calcule avec la cotisation annuelle TCS (section zurichoise), le livret ETI Europe et la vignette autoroutière.

Dépréciation
Lors du calcul des frais de la voiture, il faut prendre en considération, outre l’amortissement (voir frais fixes), également la dépréciation. Celle-ci est la diminution de la valeur d’un véhicule due à son utilisation dans le temps. Les causes de cette diminution de valeur sont diverses comme l’usure par suite de l’utilisation de la voiture mais aussi l’usure normale. Le TCS calcule sur la base d’une dépréciation linéaire de 2% du prix catalogue par 10’000 km.

Carburant
Les frais de carburant représentent une part importante des frais totaux d’utilisation. Toutefois, les oscillations de prix du carburant ne se répercutent que de façon marginale sur les frais kilométriques, à moins qu’elles soient exceptionnellement considérables. L’évolution du prix du carburant en Suisse est relevée et analysée régulièrement par le TCS. Pour diverses raisons (prix du pétrole, taxes, etc.), ces prix sont toujours soumis à de très grandes fluctuations.

Pneus
Le kilométrage (resp. durée de vie) moyen des pneumatiques est de 30’000 km. Toutefois, le style de conduite et le type d’utilisation de la voiture peuvent considérablement influencer ce kilométrage. Le TCS calcule les frais pour un kilométrage de 10’000 km par an, en tenant compte des intervalles pour le changement des pneus et des frais de stockage.

Coût des services et frais de réparation
Le coût des services d’entretien est très facile à prévoir grâce aux intervalles réguliers. Comme pour les poids lourds, la tendance est actuellement à des services en fonction de la puissance (selon le domaine d’utilisation et l’objectif). Pour un automobiliste occasionnel tout comme pour un automobiliste classique qui roule approximativement 15’000 km maximum par an, on peut fixer un intervalle de service tous les ans. Pour celui qui roule plus de 50’000 km/an, plus d’un service par an sera nécessaire, ce qui engendrera des frais plus élevés. En collaboration avec les importateurs de voitures, le TCS saisit toutes les données des services et les publie dans l’application en ligne «Coûts des services» (Serko-Web).

 


0